Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le groupe mexicain de communications Telmex a annoncé avoir conclu un accord pour racheter au groupe brésilien Globopar, filiale du géant Globo, une partie du capital de Net Serviços de Comunicação S.A. (Net), le principal opérateur de télévision par câble du Brésil. Selon les termes de l'accord, qui devra être approuvé par l'Agence nationale des télécommunications (Anatel) du Brésil, Globopar, filiale du groupe brésilien de communications Globo, a "le droit, mais pas l'obligation, de vendre de manière directe ou indirecte à Telmex, après le 31 octobre 2004 et jusqu'au 1er juillet 2005, un ensemble d'actions de Net avec ou sans droit de vote, équivalent à 34% des actions en circulation, pour environ 130 millions de dollars" (107 millions d'euros), indique un communiqué de Telmex, propriété de la famille Slim. La loi brésilienne interdit à Telmex de prendre directement le contrôle de Net, mais l'accord prévoit qu'en cas de changement de la loi, Telmex pourra posséder plus de 49% du capital. Telmex devrait ainsi contrôler "entre 30% et 60% des actions en circulation" et le coût de l'opération, qui prendra en compte la restructuration de la dette de Net, devrait s'élever de 250 à 370 millions de dollars (de 205 à 304 millions d'euros). Cependant, en raison de la restructuration et des négociations avec les autres actionnaires, l'opération ne sera pas finalisée avant la fin de l'année, a précisé l'entreprise. Net a une dette de 1.395 millions de reales (448 M USD, 368 M EUR) et a enregistré en 2003 des pertes d'un montant de 268 millions de reales (86 M USD, 71 M EUR). Selon le président de Net, Francisco Valim, l'arrivée de Telmex va permettre d'emporter l'adhésion des créanciers qui étaient réticents devant le plan de restructuration de la dette et d'émission d'actions. Selon lui, en fin de semaine dernière, 70% des créanciers l'avaient accepté. Telmex, leader au Mexique dans les télécommunications avec 15,7 millions de lignes fixes en service, 2,2 millions de lignes de transmission de données et 1,4 million pour l'accès à internet, a des filiales en Argentine, au Brésil, en Colombie, au Chili et au Pérou. Cette opération permet au groupe mexicain de consolider sa présence au Brésil, l'un des géants de l'Amérique du sud. Selon les analystes, elle va lui permettre de disposer dans le pays d'une offre complémentaire en matière de télécommunications, depuis la téléphonie mobile jusqu'à la télévision par câble. Il y a une semaine, Anatel a approuvé le rachat par Telmex pour 400 millions de dollars des parts de l'Américain MCI dans le Brésilien Embratel, opérateur de téléphonie de longue distance. En octobre 2003, le groupe s'était emparé de la filiale latino-américaine de ATT (ATT Latin America), qui possède au Brésil un réseau de transmission de données dans certains Etats. La famille Slim contrôle également Claro, le second opérateur de téléphonie cellulaire du pays (8 millions de clients).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public