Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La couverture audiovisuelle des pays en voie de développement atteint un niveau historiquement bas au Royaume-Uni, selon un rapport publié par un groupe réunissant les plus importantes ONG britanniques sur ce thème. Le rapport de Third World and Environment Broadcasting Project (3WE) a établi que le volume de programmes traitant des pays en voie de développement avait diminué de moitié depuis 1989/90, quand l'enquête à débuté. La chaîne publique BBC 1 et la principale chaîne commerciale ITV1 ont diffusé chacune en 2003 moins de 20 heures de programmes sur les pays émergents. "Les patrons de chaînes britanniques mettent des oeillères au public", a estimé dans un communiqué Don Redding, responsable chez 3WE : "Ils ne respectent ni la lettre ni l'esprit de leur mission de service public." Selon 3WE, l'Ofcom, l'autorité régulatrice de l'audiovisuel, "malgré ses directives, ne fait pas respecter les recommandations de +diffuser des programmes d'intérêt public sur des questions internationales+". Dans la couverture de l'actualité internationale, c'est l'Irak qui occupe l'antenne en priorité, au détriment de sujets traitant de développement, d'environnement ou de droits de l'Homme. Il n'y a eu en 2003 que 24 émissions traitant de ces questions, soit 25% de moins qu'en 2001. "Ce niveau historiquement indigent de traitement de l'actualité des pays en voie de développement a été accueilli par un silence assourdissant par l'Ofcom", a commenté M. Redding. "Il est temps", a-t-il ajouté, "que le Parlement et le gouvernement s'intéressent de près à la mission confiée à cette autorité régulatrice".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public