Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le volume horaire de la production audiovisuelle aidée par le Centre national de la cinématographie (CNC) a globalement diminué en 2003, quasiment dans tous les genres, le spectacle vivant étant le seul à progresser, selon une étude publiée par le CNC. Les volumes horaires aidés des principaux genres audiovisuels que sont la fiction, le documentaire et l'animation ont baissé dans un "contexte économique morose" en 2003, a indiqué le CNC. En 2003, le COSIP (compte de soutien) a aidé au total 4.059 heures de programmes contre 4.653 heures en 2002, soit 594 heures de moins (-12,8%). Le volume horaire aidé de la fiction (le genre le plus aidé par le compte de soutien avec 41,2% des sommes distribuées en aides à la production, suivi du documentaire avec 37,9%) recule de 6,3% pour atteindre 667 heures. Les devis baissent également de 8,3% et s'élèvent à 597,4 millions d'euros, le coût horaire moyen enregistrant une diminution "pour la première fois depuis 1998", a souligné le CNC. Le documentaire, avec 2.466 heures, voit son volume horaire aidé baisser pour la première fois depuis six ans, avec un recul de 10,3%, tandis que les devis baissent de 9,4%, même si le coût horaire se maintient. Le volume d'animation horaire aidé est également en diminution, à 208 heures (-18,8%), soit le "niveau le plus bas enregistré depuis 1995", a noté le CNC. Le coût horaire baisse aussi, mais les programmes d'animation ont été mieux financés à la fois par les diffuseurs et le compte de soutien. Le spectacle vivant en revanche poursuit une progression amorcée en 1997 (total de 439 heures, soit +16,5%) et son coût horaire reste stable.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public