Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La ministre de la Culture et de la Communication, Catherine Tasca, a assuré que le gouvernement n'avait aucunement l'intention de supprimer la redevance ou de privatiser France 2, dans une interview accordée à RTL. Catherine Tasca a répondu par un lapidaire "non" a une question sur la suppression de la redevance. La position du gouvernement sur ce point est "parfaitement claire", a-t-elle assuré: "Il y a un problème global de financement du service public audiovisuel, qui s'est appauvri, et qui a besoin de nouvelles ressources, plus dynamiques, pérennes, mais cela doit venir en complément de la redevance, et pas en substitution". Quant à la privatisation de France 2, elle n'est, selon elle, "pas à l'ordre du jour" tant rue de Valois qu'à Bercy ou Matignon. "Nous venons d'adopter une loi qui a renforcé le service public, avec, pour pivot, ses deux grandes antennes, France 2 et France 3, ça n'est pas pour casser ça", a fait valoir Catherine Tasca. La ministre a ainsi jugé "assez extraordinaire de voir à quel point - c'est notre société de l'information - les rumeurs, ou les bavardages en ville, se substituent très largement aux faits et aux déclarations".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public