Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le groupe Canal+ connaîtra en 2001 une "augmentation substantielle" de son résultat net et une progression de plus de 10% de ses abonnements, a affirmé le groupe dans un communiqué. Démentant "absolument" des informations du Figaro faisant au contraire état d'une stagnation des abonnements et d'une progression de ses pertes en 2001, le groupe affirme que l'année sera marquée au contraire par "une augmentation substantielle de son EBITDA (résultat avant impôts, intérêts, amortissements et dépréciations), de son résultat d'exploitation et de son résultat net". Il déclare par ailleurs attendre "une progression de plus de 10% de son portefeuille d'abonnements global", chaîne premium et bouquets satellitaires confondus, de plus de 15% des abonnements à ces bouquets satellitaires proprement dits et d'environ 30% des abonnements numériques. En 2000, précise-t-il, les abonnements ont progressé de 9% (+1,24 million) en 2000. Selon Le Figaro, la direction financière de Canal+ avait informé en février le conseil d'administration du groupe de sombres perspectives. Le groupe, selon le journal, tablait sur un résultat net consolidé avant exceptionnels négatif de 391 millions d'euros pour 2000 et de 412 M EUR pour 2001. Quant au nombre d'abonnés, il devait atteindre 4,54 millions fin 2001, soit 30.000 de plus qu'à la fin de l'an dernier. Ces données "sont totalement fausses", soutient Canal+ dans son communiqué.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public