Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La CGT (SNRT CGT et SNJ CGT) de France Télévisions a exprimé son inquiétude après l'élection de Patrick de Carolis à la présidence du groupe audiovisuel public. "Sans instruire un quelconque procès d'intention, nous ne cachons pas nos craintes pour l'avenir", a indiqué la CGT dans un communiqué. Si le syndicat se dit "prêt pour un dialogue constructif avec le nouveau président", il prévient qu'il "continuera à combattre toute remise en cause des valeurs du service public et des intérêts de ses personnels". La CGT réclame notamment "un financement public conforme aux besoins du groupe" France Télévisions et "une véritable politique sociale". Notant que les liens de M. de Carolis "avec le pouvoir en place sont de notoriété publique", la CGT "exige une politique en matière d'information qui garantisse l'indépendance des rédactions (de France Télévisions, ndlr), le pluralisme et la rupture avec l'info spectacle, +le sang à la une+". Concernant les programmes, le syndicat "attend du nouveau président autre chose qu'un saupoudrage culturel", qui "masquerait la poursuite de la course à l'audimat". M. de Carolis a été élu mercredi PDG de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO). Il remplacera Marc Tessier, dont le mandat s'achèvera le 22 août.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public