Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La chaîne Public Sénat, désormais accessible gratuitement 12 heures sur 24 sur la télévision numérique terrestre (TNT), a placé sa rentrée sous le signe de la politique "en version intégrale". "L'ère de l'intime, de l'anecdote et du bruit qui ne dit rien mais rapporte à ceux qui en font commerce va, à mon avis, décliner", a déclaré mardi Jean-Pierre Elkabbach, président de la chaîne, qui se réjouit par ailleurs que "TF1 mise désormais sur la fiction", tout comme la télévision publique. Public Sénat, a souligné Jean-Pierre Elkabbach, "séparera la vie publique de la vie privée, des secrets d'alcôve". La chaîne s'est fixé un triple objectif: "dynamiser" ses programmes, "multiplier les opérations spéciales, les directs" et "faire aimer la liberté de ton et les programmes" de la chaîne. Jean-Pierre Elkabbach a notamment annoncé l'arrivée dans les émissions de nouveaux visages: le journaliste Benoît Duquesne - qui présentera désormais "Elle et nous" (réalisé en partenariat avec le magazine Elle) avec Valérie Abécassis -, l'animateur Sylvain Attal et la philosophe Monique Canto-Sperber, vice-présidente du Comité consultatif national d'éthique. Aux trois "D" qui, selon lui, définissent la chaîne ("directs, débats, documentaires"), Jean-Pierre Elkabbach veut désormais ajouter le "D" de "décryptages". Parmi les nouveaux programmes figurent "Paroles de Sciences", un rendez-vous mensuel de confrontation entre le public et une personnalité, "Un monde de bulles" (sur la bande dessinée) et "Parlons blog". L'émission du journaliste Pierre Sled, de 22h00 à 23h30, est maintenue, tandis que Sylvain Attal sera chargé de rénover la plage de 18h00 à 19h30. Jean-Pierre Elkabbach a également annoncé qu'il proposerait sur sa chaîne "Filières africaines de la prostitution", dont la diffusion, selon son réalisateur Olivier Enogo, s'est heurtée à l'hostilité des pouvoirs publics et de certaines associations africaines en France. La chaîne, qui dispose d'un budget de 10,7 millions d'euros pour 2006, envisage de s'agrandir, notamment en ouvrant un deuxième studio dans l'enceinte du Sénat. Un nouveau partenariat a été signé avec Pierre Boucault, patron de la télévision locale TV Marseille, qui sera inaugurée le 7 octobre à Marseille. Un autre partenariat doit être signé avec Louis Schweitzer, président de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde). Enfin, Public Sénat, déjà présent dans l'offre de téléphonie mobile de troisième génération d'Orange depuis le mois d'avril, sera présent, au titre du "must carry" (obligation de diffusion), sur les autres offres (SFR, Bouygues).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
99,99 €
39,99 €
82,71 €
119,99 €
92,10 €
83,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public