Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Wengo, filiale de Neuf Telecom spécialisée dans la téléphonie gratuite sur internet, lance le même type de service mais basé sur la visiophonie. Le service de base de Wengo, accessible après avoir téléchargé un logiciel sur le site wengo.fr, permet à deux personnes de se parler gratuitement sur internet à partir de leur ordinateur respectif. Aujourd'hui ce service compte 60.000 comptes actifs, a indiqué à l'AFP le directeur général David Bitton. Sur ce total, 15.000 sont des clients qui payent pour des services additionnels, comme la possibilité de communiquer à partir d'un téléphone et non pas d'un ordinateur, ce qui simplifie la procédure. Le service visiophonie fonctionnera de façon similaire. Après avoir téléchargé l'application idoine sur le site, installé une webcam sur chacun des ordinateurs, les deux personnes pourront dialoguer en se voyant sur leur écran respectif. Le "succès" de Wengo "prouve la pertinence du choix de l'open source", "gage de transparence et de sécurité pour les utilisateurs", a souligné la société dans son communiqué. Contrairement à son grand frère l'américain Skype qui a opté pour un système propriétaire, Wengo a choisi d'ouvrir son code aux développeurs du monde entier. Ce choix "nous a permis de rattraper notre retard sur Skype", a souligné M. Bitton qui a précisé que l'américain, contrairement à Wengo, en est encore à la version test pour la visiophonie.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public