Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La CGT PTT s'est opposée au projet de vente par France Télécom de sa filiale de services de communications par satellites France Télécom Mobile Satellite Communication (FTMSC), la qualifiant de "gâchis social et technologique". "France Télécom a décidé de vendre sa filiale FTMSC en charge de l'activité satellitaire à un fonds d'investissements", constate la CGT dans un communiqué. "Après s'être désengagé d'Eutelsat, France Télécom poursuit dans cette logique qui prive la France d'un secteur stratégique en matière de télécommunications par satellite", dénonce le syndicat. "Où est donc passée l'ambition de Didier Lombard d'un projet industriel appuyé sur un opérateur intégré pour France Télécom ?", s'interroge-t-il. "Sur les 138 salariés de la filiale, tous ont vocation à pouvoir réintégrer France Télécom. Qu'adviendra-t-il de cette entreprise sans ses salariés, sans leurs expériences et leurs qualifications ? Cette vente est un véritable gâchis social et technologique", martèle la CGT. "La CGT refuse cette vente et exige le maintien de cette filiale dans le groupe France Télécom voire son intégration pour garantir la pérennité des emplois et de son activité", conclut le syndicat. France Télécom a déposé le 25 novembre un dossier pour obtenir le feu vert de l'autorité de régulation allemande, pays où FTMSC est présente, à la vente de FTMSC à la filiale française du fonds britannique Apax. Un porte-parole de France Télécom a confirmé qu'il y avait bien des "discussions" en vue d'une cession. Les deux parties continuent à négocier.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public