Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le verdict final du Conseil d´État dans l´affaire de l´interdiction de la diffusion de la chaîne al-Manar par Eutelsat est attendu d´ici à une semaine. C´est l´annonce qui a été faite hier au terme d´une ultime audience d´une heure tenue dans une des grandes salles du Conseil d´État en présence de toutes les parties, c´est-à-dire du procureur de la République, de l´avocat de la télévision du Hezbollah, Me Denis Garreau, ainsi que des représentants du CSA et du satellite français qui retransmettait le signal d´al-Manar sur le territoire français. Après le réquisitoire du procureur qui, comme on le devine, s´est acharné sur la station arabophone et exigé que le couperet de l´interdiction tombe immédiatement et définitivement, l´avocat de la défense a répondu point par point, rappelant les diverses phases du feuilleton judiciaire d´al-Manar en France et affirmant au passage que, dans cette affaire, le CSA n´a pas adopté l´attitude d´objectivité et de neutralité que l´on attendait de lui. Au terme de ces passes d´armes suivies par un public relativement nombreux (y compris la présence d´un dirigeant du Front national, Bruno Gollnisch), le président a annoncé que le verdict final et définitif sera rendu d´ici sept à dix jours et qu´il sera communiqué aux parties intéressées sans qu´il n´y ait besoin d´une nouvelle audience. Il semble que l´épilogue de cette affaire sera en faveur des adversaires d´al-Manar, dont l´audience avait atteint des chiffres record ces dernières années.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public