Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Imaginons Cyrano de Bergerac en flic de quartier, Roxane en policière et le beau Christian en divisionnaire. C'est l'idée de départ de "Cyrano de Ménilmontant", que TF1 diffusera ce soir en première partie de soirée. C'est "une comédie qui mélange le genre policier et la comédie sentimentale, dans un Paris comme on aimerait en voir plus souvent", résume Takis Candilis, directeur de la fiction de la chaîne. "L'idée était de mettre en place un personnage qui soit beaucoup moins sur les notions de paraître, d'extériorité et beaucoup plus sur la sensibilité et l'intériorité", souligne le producteur Quentin Raspail, pour décrire le policier Pierre-Jean Morin, dit P.J., héros de ce téléfilm, incarné avec beaucoup de justesse par François Morel. "Nous avons mis deux ans à écrire ce texte, note Gérard Carré, co-auteur avec Alain Minier du scénario, de l'adaptation et des dialogues. "La complexité était de jouer avec les genres: soit nous basculions dans la comédie, soit dans le polar, et alors ce n'était plus Cyrano. Il fallait essayer de trouver le ton juste", ajoute-t-il. "L'idée de la déclinaison du personnage de Cyrano m'a beaucoup plus. Le fait d'intégrer une histoire mythique et légendaire dans un quotidien actuel peu ordinaire rend ce film assez atypique", assure de son côté Claire Borotra. "L'important, c'est d'incarner deux types de gens. Il y a 99% de gens qui sont comme le personnage de François Morel et 1% qui sont comme celui de Xavier dans la vie", souligne de son côté Gérard Carré. Même si "Cyrano de Ménilmontant" est conçu comme un téléfilm unitaire, la fin reste ouverte. Lucille part avec le beau Simon, mais elle a un doute. N'est-ce pas Pierre-Jean qui est l'auteur des lettres anonymes enflammées qu'elle a reçues et non pas Simon, comme on le lui fait croire ? Sur le paillasson de Pierre-Jean, elle abandonne un exemplaire de la pièce d'Edmond Rostand. Une suite est en cours d'écriture, précise Quentin Raspail. Mais nous voulons voir l'accueil que recevra ce premier travail avant d'entreprendre de tourner un autre épisode.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public