Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Sidaction, qui collecte des fonds pour la recherche et sensibilise l'opinion sur le sida, a connu un franc succès pour sa douzième édition, avec 6,063 millions d'euros de prommesses de dons dimanche soir à 23H55, soit une hausse de 41% par rapport à l'an dernier. Cette opération a mobilisé une dizaine de chaînes de télévisions et sept radios durant tout le weed-end dans un contexte de recrudescence de la maladie. Les programmes ont pris fin dimanche soir mais les dons du public peuvent continuer jusqu'au 15 avril, selon l'association présidée par Pierre Bergé et co-présidée par Line Renaud. Le numéro de téléphone destiné à enregistrer les promesses de dons, le 110, reste en effet ouvert jusqu'au 15 avril. Les dons peuvent être faits également sur le site (sidaction.org). Le Pr Yves Lévy, président du comité scientifique et médical de l'association, invité de Vivement dimanche (France 2), a témoigné: "l'épidémie progresse. Tout le monde est concerné. On n'arrive pas à la contenir". En France, "7.000 personnes ont découvert l'année dernière qu'elles étaient séropositives. Près de 30% de ces personnes se sont contaminées dans les 6 mois". Ce qui veut dire qu'"elles ne sont pas protégées dans les six mois avant ce test". Pour l'épidémie mondiale, il y a eu 5 millions de contaminations l'an dernier et 3 millions de décès, alors que le nombre total de porteurs du virus (séropositifs ou malades) atteignait 40 millions, selon l'Onusida. Chaque jour dans le monde, quelque 14.000 personnes sont contaminées par le sida (dont près de 2.000 enfants de moins de 15 ans) selon cette organisation. "On a besoin de plus de médicaments, a répété le Pr Lévy. Les malades se sentent seuls, à cause de la banalisation. Par ailleurs, "les enquêtes montrent qu'une personne sur deux ou sur trois vit, soit des aides de l'Etat, soit dans la précarité", a expliqué le Pr Lévy. A quoi sert le Sidaction? "L'an dernier, on a aidé 100 laboratoires ou jeunes chercheurs (..) donc 100 projets ont été faits", a-t-il expliqué. On aide aussi les patients car, "avec 30 euros, on donne un repas par jour pendant un mois". Et "avec 30 à 60 euros, on donne un traitement, une trithérapie efficace pendant un mois", a-t-il fait remarquer. Une dizaine de chaînes de télévision (TF1, France 2, France 3, France 4, France 5, RFO, Arte, Canal +, M6, Pink TV, I Télé) et des radios (Europe 1, RTL, France Inter, France Info, Réseau France Bleu, France Culture, Le Mouv'..) ont participé à la mobilisation. Certaines émissions se sont consacrées entièrement à la lutte contre le sida, d'autres se sont associées à l'événement par des appels aux dons, avec de nombreux témoignages, reportages et documentaires, mais également des variétés et des divertissemets. Plus de cent villes ont participé à l'opération en France, organisant des animations culturelles, sportives. A Paris, notamment, un ballon en forme de préservatif géant a été déployé Place de la Bastille. Au total, l'opération a mobilisé 40.000 bénévoles et 40 standards téléphoniques pour répondre aux appels des donateurs. En 2005, le Sidaction avait permis de réunir 4,2 millions d'euros de dons confirmés (et non de promesses de dons) mais cette onzième édition avait pâti des modifications de programmes dues au décès du pape Jean Paul II. En 2004, l'opération avait collecté 4,7 millions d'euros en dons confirmés.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public