Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Les salariés de Radio France Internationale (RFI) se réuniront mercredi à 15H00 en assemblée générale pour décider de la suite à donner à leur mouvement, deux jours après avoir voté une motion de censure contre leur Pdg Antoine Schwarz, a-t-on appris mercredi de source syndicale. "Nous allons décider de la suite qu'il faut donner au mouvement", a indiqué cette source, précisant que l'une des pistes possibles était de faire appel à un médiateur. Lundi, dans le cadre d'un vote à bulletins secrets, sur 494 suffrages exprimés, 460 personnes ont indiqué qu'elles ne faisaient pas confiance à la direction, a-t-elle souligné. "Nous avons fait grève hier (mardi, ndlr), mais c'était un appel national" contre le CPE, a-t-elle expliqué. "Nous nous préparons pour une grève dite perlée, peut-être que l'antenne ne sera pas bloquée à 100%, mais elle sera extrêmement perturbée, à partir de demain" (jeudi), a indiqué la même source. Les syndicats réclament notamment l'intégration des personnes en statut précaire (personnes en CDD, payées au cachet ou pigistes). Le SNJ-CGT évalue à un tiers des effectifs (équivalent temps plein) le nombre de personnes ayant un statut précaire à RFI, soit environ 300 personnes. Les effectifs équivalent temps plein de RFI sont d'environ un millier. La direction estime que les 300 personnes évoquées par les syndicats incluent des journalistes ou administratifs n'ayant travaillé que très épisodiquement pour RFI. Le mouvement de grève, commencé le 28 mars, avait été suspendu ce week-end avant de reprendre mardi.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public