Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le personnel de RFI, qui a poursuivi vendredi son mouvement de grève, a écrit aux autorités de tutelle pour demander "d'urgence" la nomination d'un médiateur afin de sortir de "l'impasse sur la question des précaires", selon un courrier dont l'AFP a eu copie. Dans cette lettre adressée aux ministères de tutelle -le Quai d'Orsay et le ministère de la Communication et de la Culture- "l'assemblée générale des salariés de RFI demande aux autorités de tutelle que soit désigné d'urgence un médiateur de la République". Une décision prise après une assemblée générale des personnels, réunie jeudi à l'appel des syndicats. RFI dépend du ministère des Affaires Etrangères, qui finance le budget de la station à hauteur de 60%, et du ministère de la Culture et de la Communication, via la redevance. Son budget en 2005 s'élevait à 130 millions d'euros, selon la la direction. Regrettant "l'immobilisme de la direction" et dénonçant "l'impasse sur la question de l'intégration des précaires", le personnel de RFI indique "qu'un tiers des effectifs de RFI sont des salariés précaires, soit un total de 310 en 2004 (équivalents temps plein), selon le rapport de l'expert comptable du Comité d'entreprise". La lettre ajoute que "la direction de RFI a elle-même identifié au moins 188 salariés précaires qui collaborent régulièrement à RFI depuis au moins trois ans. Aujourd'hui, à l'évidence, l'antenne de RFI ne peut pas fonctionner sans eux". Le personnel de Radio France Internationale rappelle aux ministères de tutelle qu'une motion de défiance contre la direction a été adoptée le 3 avril, soit "la deuxième en 18 mois". Par cette motion de défiance, les salariés de RFI ont "signifié qu'ils ne supportent plus l'obstination, l'aveuglement et l'absence réelle de projet de développement de la part de la direction actuelle". "Les négociations sont bloquées", précisent-ils dans ce courrier. Selon la direction, "c'est une grève qui coûte cher en termes d'auditeurs". "Nous avons eu énormément de mails de protestations d'auditeurs, notamment en provenance d'Afrique", a précisé la direction. RFI, qui emploie un millier de personnes, a revendiqué en 2005 une audience de 44 millions d'auditeurs réguliers. La filiale arabophone de RFI, RMC Moyen Orient, n'a pas suivi le mouvement de grève. La grève doit être suspendue pendant le week-end et reprendre mardi.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
76,45 €
77,45 €
82,83 €
78,93 €
30,00 €
59,90 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public