Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Après la grippe aviaire, la grippe ratière. Pour "Alerte à Paris!", son premier télé-film catastrophe, TF1 met en scène l'invasion de la capitale par une horde de rats venimeux. "C'est une innovation pour nous, la première fois que nous faisions un film catastrophe, un divertissement où le scénariste a mêlé la peur et le plaisir", souligne Dominique Deviosse-Nayrole, directrice artistique de TF1. Tout commence classiquement par une grève des éboueurs. Peu à peu les rats prolifèrent, envahissent les appartements, les hôpitaux, les piscines. Pour faire bonne mesure, ils sont porteurs d'un virus inconnu, qui rend leur morsure mortelle. "J'ai cherché à faire apparaître les rats progressivement, dans l'esprit du film +Les oiseaux+ d'Alfred Hitchcock, explique le scénariste Bruno Dega, qui s'est inspiré d'un téléfilm allemand, "Ratten, sie werden dich kriegen". Et des rats, il y en a. Assez pour dévorer un chat. Assez même pour remplir une piscine, que l'armée fera sauter dans une apothéose finale digne des meilleures séries Z d'épouvante. Pour les besoins du film, le dresseur Pierre Cadeac a vidé plusieurs élevages et laboratoires, non seulement en France, mais aussi en République tchèque et en Espagne, afin de réunir un cheptel de rongeurs de 2.000 têtes, entreposé dans une sorte de "rat land". A l'image, les vrais rats sont multipliés, à grand renfort d'effets spéciaux et d'images numériques. La réalisatrice Charlotte Brändström en a encore rajouté avec six gros rats de Gambie, particulièrement photogéniques, qu'elle a fait venir d'Allemagne. "J'avais déjà utilisé quelques effets numériques pour +Julie, chevalier de Maupin+, souligne Charlotte Brändström. J'avais très envie de recommencer". Pour retranscrire le point de vue des rats, elle a utilise un objectif grand angle, le "fish-eye", dont les distorsions sont encore accentuées par un traitement numérique. "Les effets spéciaux deviennent plus accessibles, même à la télévision, et ouvrent des champs à l'imaginaire. Ils modifient la donne pour lancer des projets plus novateurs et plus originaux", note la productrice d'"Alerte à Paris!", Caroline Hertman, qui a disposé d'un budget de trois millions d'euros pour ce film tourné en 27 jours. L'héroïne du film, la comédienne Claire Borotra ("Le bleu de l'océan"), assure qu'elle n'a pas jamais eu peur de ses petits partenaires à quatre pattes. "Je n'ai pas ressenti un potentiel de danger chez les rats (...) Ceux qui sont le plus paniqués dans l'histoire, c'est eux. Nous, on a choisi d'être là. J'ai été plus impressionnée quand j'ai tourné avec les loups", déclare-t-elle. Elle a pourtant connu un moment difficile pour une scène (tournée en fait dans un égout de Prague) lorsqu'elle a du passer de longues minutes allongée dans l'obscurité, couverte de rats et sans bouger, à cause d'une panne d'électricité. A ses côtés, Thierry Neuvic, héros fragile sous sa cuirasse de dur, incarne Alex Cirelli qui affronte vaillamment les hordes ratières pour aider la femme qu'il aime.
Diffusion ce soir sur TF1 à 20H55.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
506,00 €
271,00 €
378,89 €
450,00 €
691,57 €
479,99 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public