Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le dégroupage total, c'est-à-dire la possibilité pour les internautes de ne plus payer un abonnement à France Télécom, a augmenté de 500% en un an, selon les chiffres publiés par l'Arcep qui souligne son développement "extrêmement rapide". Dans son "observatoire des marchés des communications électroniques en France" qui porte sur le premier trimestre 2006, l'Autorité de régulation relève également que les services de téléphonie sur internet ont augmenté de 174,7% sur un an pour atteindre les 4,2 millions d'abonnements contre 1,5 million à la même période l'an dernier. L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) note que "le dégroupage total, dont l'essor est extrêmement rapide (+500% sur un an), concerne près d'un million de lignes à la fin du premier trimestre 2006". Le dégroupage total se développe en partie "aux dépens du dégroupage partiel" (l'abonné garde son abonnement France Télécom) dont le nombre de lignes au premier trimestre 2006 a diminué par rapport au trimestre précédent, note l'Arcep. Du côté des fournisseurs d'accès internet, c'est la même constatation: une "grosse majorité des clients" demandent soit directement un abonnement en dégroupage total soit une migration du dégroupage partiel vers le dégroupage total, affirment-ils. Le dégroupage total a aussi favorisé la portabilité (la possibilité pour l'abonné de conserver son numéro tout en changeant d'opérateur, ndlr) puisque 400.000 numéros ont été portés pendant les trois premiers mois de l'année, selon les chiffres de l'Arcep. Le secteur internet a généré 887 millions d'euros de chiffre d'affaires au cours du premier trimestre, en hausse de 24,3% sur un an. La France compte 48,6 millions d'abonnés à la téléphonie mobile à fin mars, soit une croissance soutenue de 8,1%. Le chiffre d'affaires ressort à 3,5 milliards d'euros (+4,6%). L'arrivée des MVNO (opérateurs mobiles virtuels, qui achètent des minutes en gros aux opérateurs mobiles) contribue "notablement" à cette croissance, souligne l'Autorité. Le nombre de messages envoyés -3,7 milliards messages (dont 98% de SMS), soit une moyenne de 25 SMS par mois- pendant le trimestre est aussi en augmentation (+14,5% sur un an), comme la consommation moyenne des clients (+6,9%). En revanche les factures sont à la baisse. Pour le mobile, elle décroît de 1,8% à 28,1 euros HT par mois. Même constat pour l'internet haut débit: -3% à 24,5 euros HT par mois.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public