Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Grâce à une visite des studios et aux explications tout sourire de Nagui ou Laurent Romejko, des centaines de curieux ont pu découvrir les secrets des plateaux de France Télévisions ouverts au public samedi et dimanche, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. Bernard, 55 ans, de Larmorlaye (Oise), a patiemment attendu une heure devant le siège de France Télévisions à Paris pour "voir ce qu'il y a derrière l'écran. De la télévision, on ne connaît que la façade", dit-il avant de prendre place dans son groupe de visite guidée. Elisabeth, qui pilote la découverte des locaux, explique l'origine du bâtiment, donne des chiffres, évoque Pierre Sabbagh devant le studio qui porte son nom. "Vous faites combien d'émissions en une journée ?", s'enquiert Daniel qui a choisi de venir "pour les aspects techniques, voir comment ça fonctionne". Toutes les vingt minutes, les groupes d'une trentaine de personnes chacun se suivent, conduits de régies en plateaux avant de pouvoir rencontrer les animateurs ou journalistes, David Pujadas, Audrey Pulvar, Fabienne Amiach ou Eve Ruggieri, qui se succèderont pendant tout le week-end. Pendant ces deux jours, France Télévisions - qui s'ouvrait également en régions - comptait accueillir 10.000 personnes à Paris. Sur le plateau de Télématin, l'écran vert météo fait recette : "Le journaliste se place devant", explique un technicien, "regarde de côté un écran de contrôle qui lui donne la carte et lit son texte sur la caméra qui lui fait face. Venez si vous voulez !". Elise, des Yvelines, ne se fait pas prier et annonce "qu'il fera beau demain". Chacun s'étonne de voir des décors "qui semblent beaucoup plus grands à l'écran". Julien, 16 ans, élève de première, prend des notes : "Je dois faire un exposé sur les Journées du patrimoine et j'ai choisi de venir ici", dit le jeune garçon qui "envisage de devenir journaliste et voudrait voir Stéphane Bern". Le groupe a de la chance: il peut entrer dans la régie du journal de France 3. Devant une forêt d'écrans et de manettes, son responsable explique : "On a un conducteur pour le journal. Aujourd'hui, on commence par le pape, puis il y a un truc sur le PS...". Un technicien entre en trombes : "Excuse moi, Eric, dans dix minutes, c'est la météo!!!". Tout le monde s'en va. Au terme de la visite, Guilaine Chenu et Françoise Joly, d'Envoyé Spécial, remercient les visiteurs "d'être venus jusqu'à nous". "C'était très dur votre reportage sur les psychopathes", dit Odile. - "Vous nous regardez souvent ?" - "Chaque fois !". Nagui, ravi de "voir la vie et de parler avec des gens normaux", enchaîne photos et autographes : "Le patrimoine, c'est la télévision. Nous sommes des pions au milieu d'un monument", dit-il.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public