Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La principale association féministe croate, Zenska Mreza, a accusé la télé-réalité locale Big Brother de promouvoir la violence contre les femmes et le harcèlement sexuel. "Par la diffusion de certaines situations qui se déroulent dans la maison de Big Brother, la télévision RTL fait la promotion de modèles de comportement inacceptables", a déclaré à la presse la présidente de Zenska Mreza (Réseau des femmes), Bojana Genov. Mme Genov faisait référence à des scènes dans lesquelles des hommes utilisent la force pour embrasser et toucher les femmes participant à cette émission. Dans une de ces scènes incriminées, on peut voir deux hommes immobilisant une femme tandis qu'un d'entre eux tente de l'embrasser. Dans une autre, un homme tente de déshabiller par la force une femme qui résiste de son mieux. "Nous ne devons pas permettre la promotion de tels comportements (...) qui nient toutes les valeurs, y compris celle de faire son propre choix", a poursuivi M. Genov. La chaîne RTL-Croatie a refusé de commenter ces accusations. "Nous n'avons pas été saisis et nous n'allons pas commenter avant d'être contactés" par Zenska Mreza, a déclaré un porte-parole de RTL, Kristijan Grzetic. Le Big Brother croate réunit 14 personnes qui doivent subir les épreuves d'une vie en commun pendant plus de trois mois sous l'oeil vigilant des caméras. Les participants sont éliminés un à un par le vote des téléspectateurs.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public