Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

"J'ai fait de la Pompadour une grande amoureuse", assure Hélène de Fougerolles, qui incarne ce soir à 20h50 pour France 2 la célèbre marquise, égérie de Louis XV, née Jeanne Poisson. Plutôt que de présenter une femme politique, dont l'influence fut décisive sur l'un plus puissants rois de France, France 2 et le réalisateur Robin Davis ont choisi de faire le portrait intimiste d'une amoureuse, traçant subtilement son chemin dans la marais d'intrigues de la cour de Versailles. Mais la vie intime de "Jeanne Poisson, marquise de Pompadour", qui passa près de 20 ans à Versailles dans l'ombre de Louis XV, suffit à nourrir le scénario de ce téléfilm de trois heures, tiré d'une biographie de l'historienne Evelyne Lever, spécialiste de l'Ancien Régime. Déjà épouse et mère lorsque le roi la remarque, la jeune femme parvient à s'installer à Versailles, où pourtant les roturières sont bannies. En butte aux persécutions de ceux qui la jalousent, empoisonnée jusqu'à perdre l'enfant qu'elle attend du roi, victime de maladies vénériennes qu'elle doit aux infidélités du souverain, grand libertin, elle réussit à garder la première place à ses côtés à Versailles, supplantant même la reine en titre (Charlotte de Turckheim). Répudiée à la demande d'une des filles de Louis XV, elle reviendra quand même au Palais comme "amie nécessaire" du roi, qu'elle rencontre chaque jour grâce à l'escalier secret qui relie leurs appartements. Faute des autorisations et des crédits nécessaires, le film n'a pu être tourné à Versailles. Plusieurs châteaux (Chantilly, Champs-sur-Marne, Dampierre) et leurs parcs ont servi tour à tour de décor au récit, sans lui ôter sa magnificence. Il rend hommage à Hélène de Fougerolles qui a, selon lui, apporté de la "modernité" à la Pompadour, dont elle partage le côté "casse-cou", tout en sachant vieillir au rythme du personnage, mort à 42 ans de la tuberculose. Quant à Vincent Pérez, il reconnait avoir joué un Louis XV "macho", dont le point de vue sur les femmes va évoluer grâce à sa favorite.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public