Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a décidé de créer "une nouvelle catégorie" qui comprendra les formations politiques représentées au Parlement, mais ne se rattachant ni à la majorité ni à l'opposition, pour le comptage des temps de parole. Cette décision a été prise à la suite du mouvement de concertation lancé avant les vacances d'été par le CSA, après la polémique suscitée par le comptage du temps de parole de l'UDF. Le 14 juin, le CSA avait classé dans l'opposition le président de l'UDF François Bayrou, ainsi qu'une partie des députés UDF ayant voté la censure du gouvernement, ce qui avait suscité un tollé de la part de l'UDF et de l'opposition. Six jours plus tard, le Conseil était revenu sur cette décision et avait décidé de "neutraliser" le temps de parole de l'UDF, c'est-à-dire de ne plus le compter, ni avec la majorité, ni avec l'opposition. Le CSA a donc indiqué aux chaînes hertziennes nationales qu'une nouvelle catégorie avait été créée, pour l'affectation des temps de parole. Il a demandé aux chaînes de "veiller à assurer un temps d'intervention équitable aux personnalités politiques relevant de cette catégorie". Depuis février 2000, le CSA s'appuyait sur "le principe de référence" de "la règle des trois tiers" (un tiers de temps pour le gouvernement, un tiers pour l'opposition, un tiers pour la majorité).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public