Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel n'a pas à se prononcer sur le temps de parole des partis politiques sur les chaînes parlementaires LCP-Assemblée nationale et Public Sénat car elles ne relèvent pas de son autorité, a rappelé mercredi Dominique Baudis, président du CSA. "Les chaînes parlementaires sont explicitement en dehors de notre champ de régulation", a déclaré M. Baudis lors du point de presse mensuel du CSA. "Ce sont les bureaux des deux assemblées qui jouent le rôle de régulateur", a-t-il ajouté. Le député sarkoziste Yannick Favennec (UMP) avait demandé lundi au CSA de décompter les débats télévisés Fabius-Royal-DSK du 17 octobre du temps de parole attribué au Parti socialiste "dans le cadre de la campagne présidentielle de 2007".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public