Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La télévision d'information continue BFM TV, l'une des chaînes gratuites de la télévision numérique terrestre, a écrit aux pouvoirs publics pour demander que les chaînes d'information puissent diffuser en direct les prochains débats entre les candidats socialistes à l'investiture, annonceun communiqué de la chaîne. BFM TV, accusée d'avoir diffusé sans autorisation le premier de ces débats le 17 octobre, a notamment écrit dans ce sens aux présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, à l'ensemble des parlementaires, au Premier ministre Dominique de Villepin et aux ministres concernés, aux présidents des partis politiques et au Conseil supérieur de l'audiovisuel. Deux chaînes gratuites de la TNT, LCP-Assemblée nationale et Public Sénat, respectivement contrôlées par l'Assemblée nationale et le Sénat avaient négocié l'exclusivité de la retransmission des trois débats nationaux entre Laurent Fabius, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn. Dans son courrier aux pouvoirs publics et aux présidents des assemblées parlementaires, BFM TV s'étonne que les deux chaînes aient privilégié LCI, chaîne d'information payante du groupe TF1, au détriment de ses concurrentes, pour la diffusion simultanée du premier débat. Pour leur part, les chaînes parlementaires ont annoncé jeudi intenter "une procédure en référé" à l'encontre de BFM TV pour avoir diffusé en direct le débat, estimant qu'il s'agissait d'"un acte de piratage".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public