Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Les premières images de la chaîne française d'information internationale France 24 apparaîtront sur Internet le 6 décembre à 20H20, a indiqué le ministre de la Culture et de la Communication. Renaud Donnedieu de Vabres s'exprimait devant les députés de la mission "Médias" de l'Assemblée nationale. Selon le PDG de France 24, Alain de Pouzilhac, les émissions de la chaîne seront disponibles 36 heures après sur le câble et la satellite en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Dans un avis présenté au nom de la commission des affaires étrangères par le député UDF François Rochebloine, ce dernier a souligné "le pari incertain" de la future chaîne, dotée en 2007 d'une subvention de 80 millions d'euros. Par suite de l'indexation prévue, la chaîne disposera en fait, note François Rochebloine, de 86 millions d'euros, dont 70 millions financés par les crédits inscrits dans le projet de loi de finances pour 2007 et 16 millions par les crédits ouverts dans la loi de finances 2006 et non utilisés par la chaîne. Selon François Rochebloine, France 24 bénéficie ainsi d'une visibilité budgétaire à moyen terme que la chaîne TV5Monde, CFI (opérateur de la coopération audiovisuelle publique française) et la radio publique Radio France Internationale (RFI) "doivent lui envier". Selon le député, "il est encore trop tôt pour mesurer l'impact, positif ou négatif, de l'addition d'une nouvelle chaîne au sein d'un dispositif complexe et relativement sous-financé". Mais, ajoute-t-il, l'équité budgétaire, "en l'état, n'est pas assurée entre les différents opérateurs". Il a souhaité à cette occasion la réactivation du Conseil de l'audiovisuel extérieur français (CAEF). De son côté, le député UMP Patrice Martin-Lalande a souligné qu'il fallait veiller à ce que les moyens donnés à France 24 "ne soient ni redondants avec ceux des opérateurs existants, ni insuffisants face à l'ampleur de la mission mondiale assignée à la chaîne", dans un rapport fait au nom de la commission des Finances, de l'Economie générale et du Plan.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
79,99 €
92,10 €
38,99 €
74,99 €
98,81 €
86,50 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public