Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Déployer de l'Internet haut-débit par le réseau électrique est un projet qui existe depuis longtemps. Après quelques expérimentations, voilà le "CPL" (courant porteur en ligne), prêt à passer ,enfin ,au stade industriel et commercial en région parisienne, sous l'égide du syndicat intercommunal francilien "Sipperec", un projet évalué à environ 150 millions d'euros et touchant potentiellement 1,5 million de foyers. Mecelec, la société ardéchoise qui a été choisie pour déployer ce réseau "CPL", vient de dévoiler les prix de détail qui pourraient être pratiqués. L'entreprise estime qu'il sera possible de proposer l'accès à Internet (1 à 5 Mbit/s) et la téléphonie illimitée pour 20 euros par mois. Le forfait mensuel de téléphonie seule serait commercialisé 10 euros. Mais rien ne garantit que ces prix seront ceux réellement pratiqués. Car au final, ce sont les FAI et les opérateurs télécoms, à qui Mecelec louera son réseau, qui définiront leurs tarifs. Si les prévisions de l'entreprise s'avèrent justes, le CPL serait aussi compétitif que l'ADSL, généralement commercialisé 30 euros/mois, mais avec la télévision. En revanche, pas de "triple play" (Internet, téléphonie et télévision) en vue pour le CPL. A noter que, comme dans le cas du dégroupage total, les clients auront l'avantage de ne plus payer l'abonnement téléphonique. Le déploiement du réseau du Sipperec, en cinq phases, commencera à Courbevoie et Rosny-sous-Bois, où des tests ont déjà eu lieu. En 2008, ce sont une douzaine de villes qui devraient suivre...
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public