Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Cinq organisations d'auteurs et producteurs de l'audiovisuel ont demandé au gouvernement de modifier les règles de financement des aides à la création audiovisuelle pour y faire participer les nouveaux entrants - fournisseurs d'accès à internet, industriels de la communication (opérateurs téléphoniques) notamment. "Il devient urgent de modifier les règles de financement du soutien à la création et à la production", soulignent le Blic (Bureau de liaison des industries cinématographiques), le Bloc (Bureau de liaison des organisations du cinéma), l'ARP (Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs), la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs dramatiques) et l'USPA (Union syndicale de la production audiovisuelle), dans une lettre au ministre de la Culture et de la Communication "A côté des services non linéaires telle la vidéo à la demande, les nouveaux services numériques permettant l'accès à des contenus audiovisuels ont explosé. Que ce soit par la TNT (télévision numérique terrestre), la télévision par ADSL, la câble, le satellite et bien d'autres modes, ce sont à chaque fois plusieurs centaines de chaînes qui deviennent accessibles au public", notent les signataires. Ils demandent au ministre Renaud Donnedieu de Vabres "de réviser les modalités de contribution" au compte de soutien de l'industrie cinématographique (COSIP), afin de "tenir pleinement compte de ces bouleversements technologiques et de la transformation rapide des modèles économiques qui les sous-tendent".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public