Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Les 25 Etats membres de l'Union européenne ont laborieusement progressé sur la révision de la directive "Télévision sans frontière" (TSF) et trouvé un compromis qui, s'il est confirmé, assouplira les règles de diffusion de publicité à la télévision. Lors de la réunion de leurs ministres de la Culture à Bruxelles, une majorité d'Etats, principalement les grands de l'UE, ont appuyé le compromis présenté par la présidence finlandaise de l'UE, mais d'importantes divergences subsistent. "Nous sommes parvenus à un compromis, mais malheureusement nous n'avons pas trouvé d'unanimité", a reconnu la ministre finlandaise de la Communication Susanna Huovinen. Le compromis proposé assouplit notamment les règles sur la publicité, ce qui était l'un des points de controverse. Si la limite de 12 minutes de publicité par heure est maintenue, le maximum journalier de 3 heures disparaît. Certains filets de sauvegarde sont relativement préservés pour les films, les émissions pour enfants et d'information, où un intervalle de 30 minutes entre deux coupures publicitaires devra être respecté (au lieu de 45 minutes auparavant). Le placement de produit, un type de publicité indirecte qui consiste par exemple à faire utiliser par le héros d'un film telle voiture ou telle montre, reste interdit, après un âpre débat, mais les Etats membres gardent la possibilité de l'autoriser par dérogation nationale, sauf pour les émissions pour enfants et d'information. Ce compromis trouvé lundi par les 25 n'est qu'une étape, le Parlement européen devant en débattre à son tour en décembre, avant que le sujet revienne aux ministres une nouvelle fois. L'Europe n'aura pas "une télévision à l'américaine, avec de la publicité en permanence", a assuré la commissaire européenne à la société de l'information et aux médias Viviane Reding. "Nous voulons que les programmes priment sur la publicité, et non que la publicité détermine les programmes (...) et nous devons préserver nos enfants", a-t-elle ajouté. La révision de l'actuelle directive TSF qui date de 1989 est rendue nécessaire par l'évolution technologique des médias, selon la Commission européenne.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public