Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le journal de la rédaction nationale de France 3, à 12H30, n'a pu être diffusé dans sa configuration habituelle mardi, et des perturbations étaient également attendues pour le 19/20, ont indiqué la direction et les syndicats, à la suite d'un arrêt de travail de 24h à l'appel du SNJ-CGT. La direction et les syndicats ont d'autre part indiqué à l'AFP que "Ce soir ou jamais", magazine culturel quotidien présenté en direct par Frédéric Taddéï en deuxième partie de soirée, ne pourrait être diffusé en raison de la grève. Selon la direction, le taux de grévistes à la mi-journée était de 9,4%,
hors encadrement. Outre l'appel à 24 heures d'arrêt de travail lancé par le SNJ-CGT, la CFTC (Union des syndicats nationaux de l'audiovisuel-CFTC) a déposé un préavis de grève pour le 15 novembre, de 12H00 à 12H59. Les syndicats CFDT et SNJ associés, en ont déposé un pour le 17 novembre, de 18H38 à 19H37.
Les syndicats indiquent qu'ils ont une revendication "unique et unitaire", une augmentation mensuelle de 150 euros, traduite en point d'indice. Selon
eux, ce point d'indice salarial est bloqué depuis près de dix ans. Selon Jean-François Téaldi, délégué syndical SNJ-CGT de France 3, un
protocole d'accord devrait être transmis à la CGT "dans les heures qui viennent" à la suite des négociations qui ont eu lieu mardi. Le syndicat
consultera ensuite ses adhérents et les assemblées générales dans les différents bureaux régionaux de la chaîne.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public