Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le syndicat CFTC de France 3 a déposé un préavis de grève de 59 minutes pour vendredi, de 18H15 à 19H14, annonce un communiqué syndical publié mercredi. Ce nouveau préavis se situe dans la stratégie des appels successifs et presque quotidiens de 59 minutes d'arrêt de travail suivis depuis le 16 octobre pour obtenir une hausse générale des salaires de 150 euros. En limitant leur arrêt de travail à 59 minutes, les grévistes ne sont privés que d'une heure de salaire, précise-t-on de source syndicale, alors qu'ils perdent une journée de salaire s'ils font grève plus d'une heure. De leur côté, les syndicats CFDT et SNJ ont déposé ensemble un préavis de 59 minutes pour la journée de jeudi, de 18H38 à 19H37. A ce stade, quatre syndicats, CFTC, CFDT, SUD et SNJ, sont associés dans cette revendication. Pour sa part, la CGT, qui s'était d'abord associée au mouvement, s'en est retiré le 16 novembre, après la signature d'un protocole d'accord qui prévoit une augmentation générale de 70 euros pour l'ensemble du personnel, journalistes et techniciens. Récemment interrogée par Le Monde, la directrice de France 3 Geneviève Giard avait souligné que la demande syndicale d'augmenter chaque salarié de 150 euros par mois "représenterait un coût salarial annuel de presque 13 millions d'euros", ce qui serait "impossible à mettre en oeuvre" pour l'entreprise. Selon elle, "la rémunération moyenne" au sein de France 3 "a, depuis 1997, progressé nettement plus vite que le coût de la vie".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public