Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le syndicat général de la police (SGP-FO) a annoncé mardi qu'il allait saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel face aux "dérives" de la nouvelle émission de M6, "SOS Cambriolage". Dans un communiqué, le SGP (3ème syndicat de gardiens de la paix) a estimé que cette nouvelle émission de télé-réalité, inaugurée mardi soir par la chaîne privée, était une "véritable apologie du crime". "Face à ces dérives déontologiques", le SGP-FO "saisit le CSA", a-t-il précisé ajoutant: "il s'agit là d'une leçon de cambriolage télévisuelle" qui "met en vedette des délinquants revendiqués faisant part de leur expérience de hors-la-loi". Un autre organisation syndicale de policiers, Synergie (second syndicat d'officiers), a dénoncé mardi auprès de l'AFP une "starisation des voyous". "C'est une émission dangereuse", a déclaré Patrick Mauduit, conseiller national de Synergie, selon lequel elle "représente un double traumatisme pour les victimes des délinquants". M6 a présenté la semaine dernière le nouveau concept de cette émission à laquelle participent deux ex-cambrioleurs qui vont dévoiler leurs secrets pour "aider les familles à protéger leur maison". Cette démarche a déjà été dénoncée par le syndicat majoritaire chez les commissaires de police, le SCHFPN, qui y voit "une escalade inutile". Programmé à 20H50, "SOS Cambriolage" est l'adaptation d'un programme de télé-réalité britannique ("To catch a thief"/"Arrêter un voleur") diffusé avec succès sur BBC 1. L'un des deux "experts en cambriolage" est Michael Zemour, 35 ans, dont plusieurs membres de sa famille ont été associés au grand banditisme dans les années 60.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public