Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La Nasa fera une nouvelle tentative pour lancer la navette spatiale Discovery samedi soir, jugeant les prévisions météorologiques trop mauvaises pour vendredi, a annoncé jeudi un porte-parole de l'agence spatiale américaine. Le lancement est prévu à 20H47 (dimanche, 01H47 GMT). La Nasa a décidé au dernier moment jeudi soir de reporter le tir de Discovery prévu à 21H35 (vendredi, 02H35 GMT) en raison d'un plafond nuageux trop bas au dessus du Centre Spatial Kennedy près de Cap Canaveral en Floride (sud-est). Il s'agissait de la première tentative de lancement de nuit d'une navette depuis l'accident de Columbia en février 2003. Pour samedi, les prévisions météorologiques donnent 30% de chances de conditions favorables pour un tir également nocturne tandis que pour vendredi ce n'est que 10%. "Nous avons dû annuler le lancement ce soir à cause d'un plafond nuageux trop bas et trop épais", avait indiqué Bruce Buckingham, le commentateur officiel de la Nasa. "Nous avons dépassé notre fenêtre de tir", avait dit auparavant le directeur du vol Mike Leinback. Un plafond nuageux trop bas aurait pu empêcher le commandant de bord de la navette de procéder à un atterrissage d'urgence en toute sécurité sur la piste du Centre Kennedy en cas de difficulté après le lancement. Des nuages trop denses peuvent aussi affecter la navette lors de son ascension. Un lancement est en principe possible jusqu'au 26 décembre. Mais au-delà du 17 décembre la Nasa devra reprogrammer les ordinateurs de bord de la navette pour qu'ils puissent passer du 365e jour de 2006 au 1er jour de 2007 sans perdre leur synchronisation avec les systèmes au sol. La prochaine fenêtre de tir s'ouvrivra à la mi-janvier. Toute la journée le lancement de la navette vers la Station spatiale internationale (ISS) était resté suspendu à une météo très incertaine. Les sept astronautes de l'équipage, deux femmes et cinq hommes dont le premier Suédois à aller dans l'espace, doivent effectuer une mission orbitale de 12 jours dont huit amarrés à l'ISS. Ils poursuivront la construction de la Station, seul avant-poste de l'espace jugé essentiel pour préparer les futures missions habitées vers Mars et au-delà. Ils livreront et installeront un segment métallique de deux tonnes pour étendre l'ossature de la Station et referont les branchements électriques de la portion américaine de l'ISS. Ils activeront aussi la double antenne solaire géante acheminée et installée en septembre. Ces tâches très complexes nécessiteront trois sorties dans l'espace de près de 20 heures par deux équipes de deux astronautes. L'assemblage de l'ISS, à moitié achevée et interrompue après la perte de Columbia, avait repris lors du précédent vol d'une navette, Atlantis, en septembre. Cette mission doit aussi permettre de remplacer l'un des trois membres de l'équipage de l'ISS, le spationaute allemand Thomas Reiter de l'Agence spatiale européenne (ESA), arrivé dans la Station en juillet avec Discovery et qui reviendra sur Terre dans cette même navette. Il sera remplacé par l'astronaute américaine Sunita Williams une des astronautes à bord de Discovery. La Nasa prévoit encore 14 missions pour achever l'ISS d'ici à 2010, année programmée de mise à la retraite des trois navettes.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public