Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Une chaîne commerciale et deux chaînes de service public dans deux sociétés distinctes : c'est la réforme de la RAI (télévision publique italienne) proposée par le ministre des Communications, Paolo Gentiloni. Le texte prendra la forme d'un projet de loi à la fin de janvier 2007. Interviewé dans le quotidien La Repubblica du 8 décembre, le ministre rappelle les trois principaux objectifs de la réforme : créer une RAI dotée d'une forte identité clairement différenciée de celle de la télévision commerciale ; développer un service public à la pointe de l'innovation technologique (notamment dans le domaine numérique) ; garantir l'indépendance de la RAI vis-à-vis de la sphère politique. « Pour arriver à ce but, souligne P. Gentiloni, je propose de constituer deux sociétés distinctes : la première serait entièrement financée par la publicité, capable de relever le défi de la télévision commerciale généraliste, comme c'est le cas en Grande-Bretagne avec Channel 4 ; l'autre de service public, financée par la redevance et composée de deux chaînes généralistes. » La presse évoque déjà RAI 1 pour la chaîne commerciale et RAI 2 et 3 pour les chaînes qui resteraient publiques. En termes de ressources, ces deux dernières chaînes verraient la part de la publicité passer d'environ 50 % à 10 à 15 %. Concernant l'autonomie de la RAI vis-à-vis du pouvoir politique, le ministre souhaite soustraire au Trésor italien la gestion de la télévision publique italienne. L'idée du ministre est « de créer une fondation qui deviendrait l'actionnaire principal de la RAI et qui nommerait ses dirigeants. Cette fondation serait en outre le garant du contrat de service public signé avec l'Etat. » Pour le quotidien économique « Il Sole - 24 Ore » la solution la plus cohérente serait plutôt de faire de RAI 1 et RAI 2 des chaînes commerciales, réservant la redevance à la seule RAI 3 qui basculerait en numérique terrestre en 2009, comme le prévoit le projet de loi de réforme de la télévision./.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public