Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La mère et trois frères de Philippe de Dieuleveult, l'animateur-vedette disparu en août 1985 lors d'une expédition sur le fleuve Zaïre, contestent le film diffusé mercredi soir sur Canal+ intitulé "Philippe de Dieuleveult, enquête sur un mystère". Pour le lieutenant colonel Jean de Dieuleveult, frère de Philippe, "le fait présenté comme un un scoop selon lequel Philippe de Dieuleveult appartenait à la DGSE (les services secrets français, ndlr) n'en n'est pas un". "J'ai dévoilé à la presse l'appartenance de mon frère à la Direction générale de la sécurité extérieure en 1994", a expliqué à l'AFP Jean de Dieuleveult, 64 ans. Dans le film réalisé par Tugdual de Dieuleveult, un des fils de Philippe, et Jérôme Pin, l'amiral Pierre Lacoste, ancien directeur général de la DGSE, reconnaît que l'animateur appartenait aux services secrets. "Les auteurs (du film, ndlr) n'ont pas cru bon de faire état du cadavre du 11 septembre 1985 identifié par le consul Dupin en poste à Kinshasa comme étant celui de Philippe, insistant pour qu'il soit inhumé le plus vite possible", dit Jean de Dieuleveult. Or, une contre-autopsie demandée par la famille et effectuée à Paris a "formellement établi qu'il ne s'agissait pas du cadavre de Philippe". Jean de Dieuleveult pense que son frère a été tué avec ses six compagnons parce qu'"ils ont été pris pris pour des espions". Il affirme encore ne pas connaître la nature de la mission de Philippe de Dieuleveult au Zaïre (devenu République démocratique du Congo). La noyade est la thèse officielle expliquant la disparition de l'animateur-vedette de l'émission "La chasse aux trésors". L'enquête réalisée pour Canal+ est diffusée dans le cadre de l'émission "Lundi investigation".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public