Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le Conseil d'administration de la RTBF a reconnu des "erreurs importantes" de la télévision belge à l'occasion de la diffusion mercredi soir d'un "vrai-faux" journal annonçant l'"indépendance de la Flandre", mais a confirmé sa confiance dans l'équipe dirigeante. "Dès le début de l'émission, une signalétique plus claire aurait dû avertir le téléspectateur qu'il s'agissait d'une fiction, ce qui a été insuffisamment et trop tardivement établi", regrette le CA de la RTBF dans un communiqué à l'issue d'une réunion extraordinaire vendredi soir. Présentant ses excuses aux téléspectateurs "qui se sont sentis choqués et abusés", le conseil demande la mise sur pied rapide d'un comité de déontologie à la RTBF et une réglementation stricte sur la présence de journalistes dans ce genre d'émissions. Interrompant mercredi soir ses programmes à une heure de grande écoute, la RTBF a annoncé que la Flandre, la région néerlandophone du nord du pays, avait fait sécession et que le roi avait pris la fuite en direction de Kinshasa, capitale de l'ex-Congo belge. Beaucoup de personnes se sont laissées prendre par le réalisme d'un programme multipliant les directs, les analyses et les reportages. L'impact émotionnel a été énorme, les téléspectateurs inquiets alertant leurs proches par SMS et submergeant d'appels l'ensemble des médias. Si la classe politique a unanimement condamné ce procédé, les sondages ont montré que les Belges étaient plus partagés.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public