Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Prochain projet des créateurs de KaZaA et de Skype, le « Venice Project » arrive . Derrière ce nom se cache un logiciel et une vaste plateforme basée sur la technologie d'échange point à point (Peer To Peer) entièrement dédiée à la télévision et à la vidéo. Le projet reposerait sur un logiciel, capable de diffuser en P2P des fichiers vidéo haute définition entre deux ordinateurs. Issus de catalogues de chaînes de télévision ou de simples particuliers, les fichiers audiovisuels pourraient ensuite être lus comme un DVD, en plein écran, avec des fonctions d'avance ou de retour rapide. Près de 1000 privilégiés testent actuellement la première version bêta du logiciel. Cette première version intègre déjà de nombreux éléments, on peut ainsi une interface sobre, une qualité vidéo qui semble assez bonne et un EPG (guide des programmes vidéos). Il y aurait toutefois encore beaucoup de choses à améliorer. Les développeurs du projet précisent ainsi que les prochaines versions seront dédiées à améliorer le « streaming » (diffusion), la décompression vidéo (avec moins de saccades). On parle aussi d'accès à davantage de contenus et à une interactivité améliorée et de bien d'autres « surprises ». A l'heure actuelle, le logiciel utilise des technologies libres comme Apache, Cocoon, Dojo, Jena, Mozilla, RDF, SVG, XML et XUL. Si tout va bien, « Venice Project » devrait officiellement disponible au début de l'année prochaine.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public