Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La télévision sur téléphone mobile a le potentiel de séduire à son lancement 3,1 millions de clients en France, mais tous ne seront pas forcément prêts à payer pour ce service, a estimé une analyste de la société d'études britannique Ovum, Eden Zeller. "La plupart des utilisateurs n'auront pas envie de payer beaucoup, voire ne voudront pas payer du tout", a prédit Mme Zeller, qui s'exprimait à l'occasion du Congrès de la télévision mobile, réunissant des professionnels des télécoms et de la télévision à Paris jusqu'à vendredi. Selon Ovum, qui fait référence dans son secteur, le coût d'installation d'un réseau de télévision mobile, avec la technologie DVB-H (adaptée de la télévision numérique terrestre), serait de 310 millions d'euros en France, avec une clientèle potentielle de 3,1 millions de personnes, sur 50 millions d'usagers du téléphone mobile. Mais, pour réussir à convaincre le public, les opérateurs devront envisager de se financer par la publicité si le client refuse de payer trop cher ce service, a expliqué Mme Zeller, citant les services de télévision sur mobile lancés aux Etats-Unis et en Corée du Sud, financés par les recettes publicitaires. "Une bonne réception en intérieur" et un nombre suffisant de chaînes télévisées "par exemple 25" seront également nécessaires pour assurer le succès de la télévision mobile, a-t-elle dit, soulignant que ces chaînes pourront être "personnalisées et interactives". Déjà lancée commercialement dans plusieurs pays, dont l'Italie, le Royaume-Uni ou le Japon, la télévision sur téléphone mobile devrait arriver en France pour la Coupe du monde de rugby, en septembre, a rappelé Philip Kelley, représentant d'Alcatel-Lucent au Forum TV mobile, qui travaille à ce lancement avec les différents industriels concernés. "C'est techniquement possible" de construire un réseau adapté d'ici là, a-t-il affirmé, indiquant que des fréquences devraient être attribuées pour ce service au printemps par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Selon Mme Zeller, il faudrait compter 5.500 sites (antennes) pour créer en France un réseau permettant de couvrir 90% des intérieurs de bâtiments.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public