Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

ADSL, câble et fibre optique assurent une pénétration correcte du haut débit en France mais le pays accuse toujours un certain retard sur certaines nations, notamment celles du nord de l'Europe. Dans un rapport consacré à l'essor de l'Internet haut débit dans le monde, l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) attribue à la France la 13e place du classement des pays les plus connectés (accès supérieurs ou égaux à 256 Kbps), le trio de tête étant constitué du Danemark, des Pays-Bas et de l'Islande. Avec 12,7 millions d'abonnés à l'Internet haut débit fin 2006 (chiffres avalisés par l'Arcep), la France affiche un taux de pénétration d'environ 20,3%, supérieur à celui du Japon (20,2%) ou des Etats-Unis qui, en dépit de leurs 58 millions d'abonnés haut débit, passent de la 12e place en 2005 à la 15e place. L'ADSL est toujours la technologie reine pour la majorité des pays concernés par l'étude de l'OCDE. La fibre optique occupe toutefois une place prépondérante au Japon ou en Corée tandis que le câble reste majoritaire aux Etats-Unis ou au Canada. En France, le rapport de force entre paire de cuivre et fibre optique devrait bientôt évoluer dans la mesure où trois opérateurs historiquement associés à l'ADSL préparent ou poursuivent le lancement de leurs offres à très haut débit. Orange (France Télécom), Free (Iliad) et Neuf Cegetel ont en effet entrepris d'investir dans leurs propres réseaux FTTH (Fiber to the Home), qui permettent ou permettront aux particuliers comme aux professionnels d'accéder à des débits allant de 50 à 100 Mbps.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public