Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a indiqué avoir mis en demeure la chaîne d'information BFM TV pour ne pas avoir respecté le temps réglementaire entre deux coupures publicitaires successives, un "non respect de la réglementation" également observé chez i-Télé. Le CSA a "mis en demeure BFM TV de se conformer aux dispositions prévues" par un décret de 1992 "qui dispose qu'une période d'au moins vingt minutes doit s'écouler entre deux interruptions successives à l'intérieur d'une même émission", précise-t-il dans un communiqué. Au cours de l'émission BFM Matin du 29 janvier 2007, "entre 6 heures et 7 heures, les périodes qui se sont écoulées entre deux interruptions publicitaires successives ont été inférieures à vingt minutes", explique-t-il. Le CSA a relevé une "pratique similaire sur l'antenne d'i-TELE dans l'émission i-MATIN" et a adressé une lettre à la chaîne pour "appeler son attention sur ce non respect de la réglementation".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public