Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Nicolas Sarkozy estime que le service public audiovisuel est sous-financé mais ils rejette l'idée d'une hausse de la redevance, selon les réponses à un questionnaire, compilées par "La lettre de l'audiovisuel". "On ne peut pas s'engager comme je le fais en faveur de la baisse de la pression fiscale dans notre pays et annoncer sitôt élu l'augmentation de la redevance", a répondu le candidat UMP à ce questionnaire. "En même temps il faut reconnaître un sous-financement chronique de l'audiovisuel public", a-t-il ajouté, précisant "pour ma part, je suis favorable à l'augmentation" des recettes publicitaires du service public. Le candidat UMP souhaite, s'il est élu, mettre en place, lors des nominations, "une procédure d'auditions publiques devant les commissions parlementaires compétentes et un droit de veto à la majorité qualifiée. Cette mesure concernera naturellement le CSA", a-t-il précisé.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public