Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le remplacement du directeur d'une des chaînes de la radio-télévision publique italienne Rai oppose le gouvernement de centre-gauche à l'opposition et le syndicat des journalistes du groupe a appelé vendredi à la grève pour dénoncer cette situation. Le conseil d'administration de la Rai, composé de cinq membres proches de l'opposition de centre-droit et de quatre proches du centre-gauche au pouvoir s'est divisé jeudi sur le remplacement du directeur de la deuxième chaîne publique (Rai Due), Antonio Marano, un dirigeant considéré comme proche de la Ligue du Nord (droite populiste). Les conseillers proches de la droite ont fait bloc pour que M. Marano ne soit pas remplacé, provoquant le départ en pleine réunion des conseillers proches de la gauche. Vendredi, le ministre de l'Economie Tommaso Padoa-Schioppa a dénoncé "l'impasse" dans laquelle se trouve la Rai et a implicitement réclamé la tête du représentant du Trésor au sein du conseil d'administration, qui avait été nommé sous le gouvernement Berlusconi. Le ministre a immédiatement été accusé par la droite de vouloir "mettre la main sur la Rai". Le syndicat des journalistes de la Rai (Usigrai) a appelé vendredi à une grève d'une journée au lendemain du blocage du conseil d'administration, en dénonçant l'"état de paralysie" dans lequel se trouve le groupe. La Rai est historiquement liée aux partis politiques. Dans les années 70-80, ses trois chaînes "appartenaient" déjà chacune aux trois principaux partis de l'époque, la Démocratie Chrétienne, le Parti socialiste italien (PSI) et le Parti Communiste (PCI). Aujourd'hui encore, chaque nomination donne lieu à d'âpres négociations entre le centre-droit et le centre-gauche.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public