Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le tournage d'un film sur l'histoire de la famille de Serge Moati, dans la Tunisie du Protectorat et durant l'occupation allemande, a débuté hier dimanche à Tunis, la ville natale du réalisateur de télévision, cinéaste et écrivain français. Co-production franco-tunisienne, avec notamment les chaînes France3 et Arte, "Villa Jasmin" est inspirée d'un livre de Moati publié en 2003 sur la maison de son enfance tunisoise. Il suit l'itinéraire d'un homme d'une trentaine d'années, orphelin à onze ans, en 1957, aux lendemains de l'indépendance de la Tunisie, revenu sur les traces de son passé et d'un monde englouti. Le film, réalisé par le Tunisien Ferid Boughdir, se déroule durant la seconde Guerre mondiale et dans le années précédant l'indépendance, en 1956. Il raconte notamment les combats de Serge Moati, le père de l'auteur, un journaliste socialiste, engagé dans la Résistance puis dans la lutte pour l'indépendance de la Tunisie à son retour de déportation en Allemagne. Sur fond de "rapports complexes entre les communautés", le long métrage "va montrer à la fois la déchirure et la fraternité" qui a caractérisé cette époque, a déclaré Serge Moati à l'AFP. Le présentateur de l'émission "Ripostes" de France5 séjourne fréquemment à Tunis où il vient de présenter son dernier livre, "Du côté des vivants", publié fin 2006 et suite de "Villa Jasmin". Le personnage de Moati est interprété par le comédien français Clément Sibony. Le tournage durera un mois, à Tunis et dans ses environs, et le film sera diffusé début 2008 en France et en Tunisie.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public