Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Plus de 200 scientifiques européens et américains préparant la mission de cosmologie du satellite européen Planck, qui sera lancé à l'été 2008, ont entamé lundi à Toulouse une réunion de trois jours visant notamment à préparer la phase d'exploitation des données du projet. Cette réunion annuelle a pour objectif de préciser l'organisation à mettre en place pour exploiter les données qui seront transmises par le satellite Planck, devant être lancé fin juillet 2008 par une fusée Ariane 5 avec un autre satellite européen, Herschel, destiné à étudier la naissance des étoiles. "Une fois par an, on réunit l'ensemble des acteurs scientifiques (associés au projet) pour faire le point et organiser la distribution des tâches", a expliqué Jean-Loup Puget (CNRS), responsable scientifique du projet Planck. Le satellite Planck, assemblé dans l'usine Alcatel Alenia Space de Cannes (Alpes-Maritimes), aura pour mission de cartographier l'univers tel qu'il existait 300.000 ans après le Big Bang, l'explosion primordiale qui a donné naissance à l'Univers, en mesurant d'infimes variations de température du rayonnement laissé par cette explosion. Planck emportera deux détecteurs à micro-ondes, dont l'instrument de conception française HFI, qui permettra d'étudier les premiers instants de l'univers et d'analyser le fond diffus cosmologique, rayonnement fossile résiduel du Big bang. Deux missions similaires ont déjà été effectuées par des satellites américains, Cobe, lancé en 1989, et WMAP, lancé en 2000 et toujours en fonctionnement. Mais Planck sera 30 fois plus sensible que WMAP et 1.000 fois plus que Cobe, selon le Laboratoire d'étude du rayonnement et de la matière en astrophysique (Observatoire de Paris). "WMAP a affiné la première image de Cobe, a apporté beaucoup de précisions. Ce que l'on veut faire avec Planck, c'est continuer cette étape-là, remonter de plus en plus loin dans le temps", a expliqué François Bouchet, responsable scientifique du traitement et de l'analyse des données qui seront transmises par Planck. Près de 350 scientifiques, sept pays et 19 instituts et laboratoires scientifiques sont associés à la mission Planck conçue par l'Agence spatiale européenne (ESA) "pour répondre à la question fondamentale: comment l'univers est-il né et comment évoluera-t-il?".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public