Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le réseau de téléphone, télex, fax et internet est fortement perturbé depuis mercredi entre le Niger et l'extérieur, en raison d'une grève de trois jours des agents de ce secteur. Les communications intérieures et les programmes de la télévision et radio d'Etat sont également perturbés. Les agents de la Société nigérienne des télécommunications (SONITEL) exigent la création par le gouvernement d'une autorité "multisectorielle de régulation" du secteur de la téléphonie cellulaire ouvert aux opérateurs privés. Les grévistes refusent en outre toute interconnexion d'un autre réseau privé à la société publique SONITEL, qui selon eux, doit d'abord disposer de son propre réseau GSM pour mieux faire face à la concurrence de la société. La SONITEL détient le monopole du secteur des télécommunications au Niger. Le Niger a déjà conclu samedi dernier avec un opérateur chinois un accord pour l'exploitation du système GSM pour le compte de la SONITEL. Un opérateur privé, CELTEL-Niger procède déjà à des essais et a été connecté sur le réseau de la SONITEL, "en violation" des accords signés avec le gouvernement, d'après les grévistes. En 2000 le gouvernement a vendu des licences de cellulaire de normes GSM à deux opérateurs privés, CELTEL-Niger et TELECEL-Niger pour plus de 8 milliards de CFA. Les agents de la SONITEL ont déjà observé deux arrêts de travail pour les mêmes raisons. Ces mouvements aggravent l'isolement du Niger, un des pays les plus pauvres du monde, très mal desservi par les vols internationaux.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public