Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La chaîne de télévision publique France 3 "n'est pas budgétivore", ont estimé les syndicats SNRT CGT et SNJ CGT dans un communiqué, en réponse à des propos du député PS de Paris Jean-Marie Le Guen, rapporteur du budget de la communication à l'Assemblée nationale. Dans un rapport spécial de la Commission des Finances sur le budget de la communication, qui sera débattu vendredi soir à l'Assemblée, M. Le Guen pointait certaines "rigidités" sociales à France 3, qui soulèvent des "interrogations" et "peuvent, à terme, poser des problèmes", citant notamment l'augmentation de la masse salariale de la chaîne. M. Le Guen met notamment en avant le fait que, sur les 35 heures, "seule" France 3 a été amenée à accorder aux journalistes "des jours supplémentaires de congés RTT tout en maintenant la référence à la durée horaire du travail", une "concession lourde de conséquences en matière de financement d'heures supplémentaires, de repos compensateurs et de recours aux pigistes". "Si la masse salariale a augmenté à France 3, ce n'est pas pour augmenter les salaires ou améliorer les conditions de travail, mais c'est pour permettre la création de la holding (France Télévision, ndlr) que le gouvernement n'a jamais capitalisée, les requalifications de contrats d'intermittents, le développement de l'activité sur l'information et la proximité par la mise en place de nouvelles stations locales", indiquent les deux syndicats. "France 3 n'est pas budgétivore. Elle est loin de suivre l'évolution des indemnités parlementaires", ajoutent-ils.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
67,00 €
80,28 €
30,00 €
69,50 €
71,50 €
64,00 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public