Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Les Français, et surtout les jeunes, sont majoritairement hostiles à la suspension de l'abonnement pour ceux qui téléchargent illégalement sur internet, selon un sondage de l'institut CSA et du cabinet NPA conseil. Interrogés sur cette mesure anti-piratage préconisée par la commission Olivennes, 49% des personnes interrogées de plus de 15 ans se prononcent contre (et même plus de 60% chez les 15-24 ans). 40% seulement sont favorables à cette mesure (plus de 46% chez les plus de 35 ans). Les Français interrogés se montrent en revanche plus favorables aux autres mesures anti-piratage préconisées par la commission. Ainsi trois Français sur cinq estiment que le basculement de la chronologie des médias, qui permet une sortie simultanée des DVD et des vidéos à la demande (VoD) achetées ou louées sur le net, est une mesure adaptée. Soixante pour cent jugent cette mesure adaptée, 27% la jugent inadaptée. Concernant l'interopérabilité, qui permet de transférer librement les contenus payés sur tous les terminaux, un Français sur deux (55%) la juge adaptée, contre 32% qui la juge inadaptée. L'approbation est plus prononcée chez les 15-24 ans. Sur un plan plus général, plus d'un Français âgé de plus de 15 ans sur deux (56%) estime qu'il sera "possible dans l'avenir de lutter contre le téléchargement illégal sur Internet". Mais la proportion est plus proche de 35% si l'on considère uniquement les 15-24 ans.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public