Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le marché de la musique en France a connu une nouvelle baisse en 2007, pour la cinquième année consécutive, perdant 17,4% en valeur, a annoncé le principal syndicat de producteurs de disques, le Snep, à Cannes au Midem. Le marché de gros de la musique (livraisons des maisons de disques aux magasins) a représenté 713 millions d'euros l'an passé contre 862,6 en 2006. Cela inclut à la fois les ventes physiques (CD et DVD) et numériques (internet et téléphonie mobile). Au sein de ce marché global, la baisse des ventes physiques a été de 19,2% (662 M euros), un record depuis cinq ans, et est toujours loin d'être compensée par le numérique, malgré une hausse de 16,6% (50,8 M euros, dont 29,8 pour la téléphonie mobile et 21 pour internet). Depuis le début de la crise en 2002, largement attribuée par les producteurs au téléchargement pirate, le marché global a connu une chute abyssale de 45%, passant de 1,3 milliard à 713 millions d'euros. En France, le numérique ne représente qu'un peu plus de 7% du marché total. L'Hexagone se situe bien au-dessous de la moyenne mondiale aussi bien au niveau de la part de marché du numérique (15% dans le monde) que de sa progression en 2007 (+40% dans le monde, 16,6% en France). Autre spécificité, la part importante de la téléphonie dans ce marché numérique avec 58,7% contre 41,3 pour internet. Seul le Japon présente un taux supérieur (92%).
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
99,99 €
79,90 €
91,21 €
83,00 €
95,50 €
35,50 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier d'Avignon
Avis de concession de service public relative à la gestion du service de télévision, et de l'accès Internet WIFI destinés aux patients du Centre Hospitalier Robert Bisson.
» Voir l'avis de concession de service public