Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Les télévisions italiennes, dont aucune n'a encore acquis les droits de retransmission du Mondial-2002 de football, constituent le dernier bastion notoire de la résistance au groupe de médias allemand Kirch, détenteur de ces droits à l'échelle planétaire. Après l'Allemagne, l'Espagne, l'Angleterre, l'Amérique du Sud, la France a à son tour acquis ces droits dimanche, par l'intermédiaire de la chaîne privée hertzienne TF1. L'Italie est désormais le seul, parmi les pays où le football réalise de très fortes audiences, à n'avoir pas encore la certitude de pouvoir offrir à ses téléspectateurs le spectacle sportif le plus médiatisé au monde. Des nations comme la Belgique ou la Suisse ont également rejeté les propositions du magnat de Munich mais, en raison de leur superficie réduite et de leur situation géographique, tous leurs habitants sont des frontaliers de pays où la retransmission des matches est déjà acquise et n'auront donc que l'embarras du choix. Pour les diffuseurs de la péninsule, le prix demandé par Leo Kirch est trop élevé. Une objection qu'avaient déjà faite - en vain et avant de s'incliner - les autres télévisions européennes. La chaîne publique RAI, associée au groupe privé Mediaset, a fait connaître son intérêt mais son président, Roberto Zaccharia, tout en se voulant "optimiste", se refuse encore à casser sa tirelire.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public