Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le président du groupe UMP de l'assemblée nationale Jean-François Copé, président de la commission "pour la nouvelle télévision publique", a insisté sur l'indépendance de cette commission, notamment pour les propositions en matière de financement. "Nous sommes ouverts à toutes les contributions, à toutes les idées nouvelles d'où qu'elles viennent. En revanche, nous souhaitons travailler dans un esprit de totale indépendance", a précisé devant la presse M. Copé dont la commission est composée d'élus de droite et de gauche ainsi que de professionnels. Interrogé sur l'évolution de la redevance, à propos de laquelle le gouvernement a indiqué à plusieurs reprises qu'elle ne sera pas augmentée, Jean-François Copé a précisé que cette question serait "évidemment abordée", notamment dans l'un des quatre ateliers de la commission, celui consacré au "modèle économique" de la future télévision. Le président de la commission a également évoqué le "livre blanc" du groupe privé TF1 sur la télévision publique, qui aurait contribué, selon certains journaux, à la décision présidentielle de supprimer la publicité pour la télévision publique. "Il nous paraît indispensable que nous en ayons connaissance comme une contribution parmi d'autres. Mais nous ne nous sentons aucunement liés par aucune de ces contributions", a dit Jean-François Copé. "Les contributions ne nous gênent pas, mais les pressions nous insupportent", a-t-il ajouté. De son côte, le député socialiste Michel Françaix a indiqué que les socialistes reconsidéreraient leur participation à la commission s'ils avaient le sentiment d'entériner des décisions déjà prises. A l'occasion de cette deuxième séance plénière, la commission a constitué quatre groupes de travail sur les contenus, la gouvernance, le développement et le financement, qui procéderont à des auditions jusqu'à la fin du mois d'avril, en commençant par les responsables de France Télévisions. La commission aura ensuite un mois, jusqu'à la fin mai, pour rédiger ses conclusions. Selon le député socialiste Patrick Bloche, qui fait partie du groupe sur le financement, la première tâche de la commission est de réfléchir au financement de France Télévisions pour 2008 et 2009, afin de compenser ses pertes de recettes publicitaires. La commission, selon Jean-François Copé, envisage de faire des propositions sur ce point dès la mi-avril.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
31,58 €
71,99 €
78,98 €
69,00 €
34,00 €
91,38 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier d'Avignon
Avis de concession de service public relative aux prestations de service de restauration rapide, d'un point presse, d'une boutique et de distributeurs automatiques de denrées alimentaires destinés aux patients du centre hospitalier d'Avignon.
» Voir l'avis de concession de service public