Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Daniel Bilalian, patron des sports de France Télévisions, a indiqué que la couverture télévisée des jeux Olympiques à Pékin pourrait être remise en cause si les JO étaient "censurés ou expurgés d'une manière ou d'une autre". "Pour l'instant, nous n'avons pas l'intention de boycotter les Jeux" mais "s'ils sont censurés ou expurgés d'une manière ou d'une autre par les autorités chinoises et que le CIO, ce que je ne crois pas un seul instant, accepte, cela remettrait bien entendu notre position en cause", a déclaré M. Bilalian sur RTL. "A ce moment là, le président de France Télévisions, sans aucun doute je pense, déciderait de ne pas couvrir les JO". "Mais on est loin d'en être là, il faut attendre que les choses avancent", a ajouté le patron des sports du groupe audiovisuel public. Le président du Comité international olympique (CIO) Jacques Rogge "est en train de régler le problème avec les autorités chinoises et je ne veux pas croire qu'un tel événement peut être annulé", a-t-il précisé. Lors de la cérémonie d'allumage de la flamme olympique pour les Jeux de Pékin lundi, la télévision chinoise a suspendu brièvement la retransmission et a diffusé des images d'archives. Elle n'a ainsi pas montré l'incident provoqué par des militants de Reporters sans Frontières qui entendaient protester contre le non respect par la Chine des Droits de l'Homme.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public