Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Depuis trois semaines, Pierre Arditi répète "Tailleur pour dames" de Georges Feydeau, pour une représentation publique au théâtre Edouard VII, à Paris, que France 2 retransmettra en direct dans quelques semaines, un samedi en première partie de soirée. "J'ai réappris le texte en deux jours", a souligné mardi devant la presse l'acteur, qui avait déjà incarné le médecin Moulineaux, personnage principal de "Tailleur pour dames", en 1984, il y a 23 ans, au théâtre des Bouffes Parisiens. Selon Eric Stemmelen, directeur de l'antenne et des programmes de France 2, la chaîne poursuit ainsi son projet né il y a un an, de relancer la diffusion en direct de pièces de théâtre filmées. Pour cet exercice, France 2 avait d'abord pensé à "Tailleur pour dames" avant de se rabattre sur "Faisons un rêve", de Sacha Guitry, jugé moins difficile à réaliser pour une première expérience. Le succès de cette soirée, qui avait réuni près de 5,4 millions de téléspectateurs le 3 novembre 2007, a encouragé la chaîne à récidiver. Comme "Faisons un rêve", "Tailleur pour dames", montée spécialement pour la télévision, sera interprétée quatre jours de suite en public au théâtre Edouard VII, la dernière représentation étant diffusée en direct. Selon Nicolas Auboyneau, qui dirige l'unité culture et spectacles vivants de France 2, le budget de l'opération, environ un million d'euros, permettra de réaliser un programme plus ambitieux encore que "Faisons un rêve". Pour cette deuxième expérience, France 2 garde le même metteur en scène, Bernard Murat, devenu spécialiste des spectacles conçus à la fois pour les planches et le petit écran. On retrouvera aussi dans "Tailleur pour dames" deux acteurs de "Faisons un rêve", Pierre Arditi et François Berléand, accompagnés cette fois-ci de Emmanuelle Devos, Marie-Anne Chazel ou Marthe Villalonga. Le nombre des caméras qui filmeront la représentation a augmenté, passant de sept à neuf, y compris un caméraman, dissimulé sur la scène même pour filmer gros plans et apartés. "Je ne pense pas qu'il y ait une manière de jouer au théâtre différente quand il y a des caméras de télévision", assure Pierre Arditi, heureux que les progrès techniques aient fait disparaître les "contraintes" que subissaient les acteurs à l'époque d'"Au théâtre ce soir" (1966-1988). "Notre but est de redonner au téléspectateur ce que le spectateur d'une pièce de théâtre peut voir tous les soirs", conclut Eric Stemmelen.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public