Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le groupe Lagardère devrait succéder à Vivendi comme premier actionnaire industriel et probable opérateur de la télévision locale toulousaine TLT à l'occasion d'une opération de restructuration du capital de TLT, a-t-on appris lundi de source interne à l'entreprise et auprès de la mairie. L'opération correspond à la fois à l'obligation de recapitaliser l'entreprise qui a cumulé depuis l'origine en 1988 une perte de 10 millions d'euros (65 MF) et à l'obligation légale pour Vivendi de se désengager, ne pouvant à la fois être opérateur de Canal Plus et de TLT. Jusqu'ici TLT était détenu à 49,9% par une société d'économie mixte, CTV (contrôlée à 80% par la ville de Toulouse), et à 48,6% par TV local développement (groupe Vivendi), le reste étant partagé entre La Dépêche du Midi, Astrium (anciennement Matra Marconi Space) et Sud-Communication (Pierre Fabre). A l'occasion d'une double opération de réduction-augmentation de capital, - un coup d'accordéon -, les deux grands actionnaires actuels prendront en charge chacun une partie des dettes, puis CTV devrait descendre à 35% du nouveau capital et Vivendi à 10%. Le groupe Lagardère entrerait alors à hauteur de 15% en direct et 10% via Astrium ou EADS. La Dépêche du Midi porterait sa part du capital à environ 20% le solde revenant à la Bordelaise de Banque et à la Caisse d'Epargne de Toulouse Midi-Pyrénées, selon des sources concordantes. De sources concordantes on estime que les discussions en cours pourraient permettre de boucler l'opération dans le prochain trimestre. Cette restructuration devrait permettre d'apporter environ 7,6 millions d'euros (50 MF) d'argent frais à la chaîne, qui a perdu l'an dernier 1,4 million d'euros (9 MF environ) pour un chiffre d'affaires de 3,8 millions EUR (25 MF) selon une source interne à l'entreprise. A la mairie comme chez TLT on estime que le recours au numérique hertzien va permettre de créer un plus grand nombre de télévisions locales et permettre un accès élargi à la publicité nationale améliorant les perspectives de TLT. Le conseil municipal de Toulouse a déjà voté jeudi soir une participation à une augmentation de capital de CTV (câble toulousain de videocommunication), dans le cadre de l'opération, à hauteur de 3.736.000 euros sur 4.708.000.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public